web analytics

NAISSANCE DU DÉSIR : LA COMMUNICATION INTIME DANS LE COUPLE

13010863_1721011411502265_1821110933159236070_n

Comment approcher l’autre sans le faire fuir ? On parle ici de la communication intime dans le couple, c’est-à-dire de la manière utilisée par le partenaire pour exprimer à l’autre son désir, son envie.

En effet, avant d’entrer dans l’intimité de son partenaire, il faut se le dire, se le montrer, se le faire comprendre, se séduire afin de laisser au désir le temps de gravir les marches de notre cerveau sexuel cognitif.

Il apparait donc indispensable de ne pas oublier cette phase qui va permettre aux relations sexuelles de trouver le chemin du désir partagé.

Il existe différentes approches, différents types de communication intime que le couple va pouvoir grouper ou varier selon les appétences ou désirs de chacun.

La clinique nous montre que cette communication dans le couple est parfois difficile voire absente. Et bien souvent les hommes ont tendance à reproduire le même type d’approche, et parfois ce n’est pas celle appréciée par la partenaire dans la durée. D’autant plus qu’il est prouvé que la sexualité nécessite de la variété pour éviter la routine ou la monotonie.

L’APPROCHE VERBALE DIRECTE/INDIRECTE

C’est l’approche la plus souvent utilisée et préférée par les hommes, et plus ponctuellement par les femmes. Cette approche reste aujourd’hui influencée par l’éducation, les fausses croyances, la culture (ex : ça ne se fait pas pour une femme d’exprimer son désir…). Ces éléments influencent donc notre manière d’entrer en contact sexuel.

Ce type d’approche est surtout utilisé quand le désir est spontané et pulsionnel. Elle risque donc d’être mise en échec si l’autre n’a pas ou peu de désir. De manière directe, cela s’exprimera clairement et verbalement (ex : « j’ai envie de toi », « on monte ? »…)

De manière indirecte, c’est-à-dire de manière plus subtile, cela prendra la forme de compliments, de SMS tendres, de métaphores pour exprimer son désir, de petits mots laissés à l’autre etc.

A savoir que cette approche n’est pas le créneau idéal pour les femmes, mais que couplée à d’autres approches, celle-ci pourra s’avérer efficace.

L’APPROCHE AFFECTIVE DIRECTE/INDIRECTE

Cette approche est relative aux gestes adressés à l’autre, de l’ordre du corporel. Elle s’effectuera de manière directe par des massages du haut du corps (dos, cou, épaules, crâne..). Rappelons que le haut du corps renvoie à la polarité affective et sentimentale, tandis que le bas du corps à la polarité génitale et sexuelle.

De manière indirecte, cette approche regroupe les attentions de l’on porte à l’autre (plus tôt dans la journée mais également dans la soirée). Cela consistera par exemple à se prendre dans les bras, se caresser le haut du corps au-dessus des vêtements (à la maison ou lors d’une sortie). Il s’agit de montrer que l’autre est présent. L’important étant de ne pas reproduire un geste habituel. En effet, pour que l’autre comprenne l’approche, il faut qu’il perçoive une différence. L’idée étant d’attirer l’attention de l’autre autrement.

L’APPROCHE ROMANTIQUE DIRECTE/INDIRECTE

Le romantisme ?! Certains diront que c’est « fleur bleue » les bougies, les chandelles, mais pour autant certaines études montrent que le romantisme a toujours la côte.

De tout temps, l’éveil des sens a prouvé son efficacité sur le désir sexuel.
De manière directe, cette approche consiste à changer les ambiances (bougies, lumière tamisée etc.).

De manière plus subtile, indirecte, cela consiste à retrouver une complicité, par exemple en prévoyant une sortie en amoureux, en préparant un repas pour sa moitié, en proposant un bain ensemble… Autant d’attentions qui vont simplement mettre l’autre dans des conditions favorables pour recevoir par la suite, une approche affective ou sexuelle.

L’APPROCHE SÉDUCTION

La séduction est un défi de chaque jour. C’est un processus continu, nécessaire pour maintenir et nourrir la relation (notamment le désir).

La séduction permet, lorsque l’autre fait une approche un peu subtile, de commencer à penser au fait d’avoir un rapprochement sexuel.

L’idée fait son chemin et permet de penser au moment à venir. Chaque personne est cependant séduite par certaines façons de faire. Il s’agit de trouver ce qui séduit votre partenaire. Il n’y a pas de mode d’emploi précis, chaque individu étant différent.

L’APPROCHE SEXUELLE DIRECTE/INDIRECTE

Cette approche, quand elle est directe, est à proscrire, sauf si elle n’est pas combinée avec d’autres, le corps de la femme ne réagissant pas comme celui de l’homme.

De manière indirecte, cela pourra s’exprimer par exemple, par les baisers. Des études montrent d’ailleurs que plus un couple perdure, moins il est porté à s’embrasser langoureusement.

Or, le baiser reste la porte d’entrée sur l’intimité. Ce langage affectif amène de la sensualité et peut montrer à l’autre l’éventuelle disposition à aller plus loin dans l’échange érotique.

 

CONCLUSION

Le problème principal dans l’accès au désir, c’est la différence hommes-femmes. Dès lors, le dialogue et l’ouverture sont essentiels. Il paraît également opportun de choisir le bon moment pour tenter un rapprochement. A noter que l’efficacité de ces approches relève surtout de la diversité et de la complémentarité.

Je vous propose de réfléchir aux questions suivantes et d’en discuter en couple :
– Quelles sont les approches le plus souvent mises en place au sein de mon couple ?
– Quelles sont les approches que vous aimez moins que votre partenaire ?
– Quelles sont les approches qui vous manquent et qui pourraient peut-être éveiller des sensations nouvelles ou oubliées ?

(Re)source : Désir, Roman sexo-informatif, de Pascal de Sutter et Valérie Doyen.

Géraldine CHANAL
Psychologue – thérapeute de couple
3 rue des Cottages 75018 Paris
Tel : 07 86 05 00 87