web analytics

HYPNOSE ET SEVRAGE TABAGIQUE

therapie indiv

Les addictions au tabac représentent un véritable problème pour les fumeurs actifs qui souhaitent mettre un terme à ce mécanisme mais qui n’y arrivent pas.

Le tabac est considéré comme une dépendance, une conduite physique, psychique, qui se traduit par l’envie irrépressible de fumer de manière récurrente, à intervalles plus ou moins rapprochés.

Ce besoin peut se manifester dès le réveil, plus tard dans la journée, ou uniquement en soirée.

En effet, l’addiction à la cigarette est avant tout une dépendance psychologique et comportementale :

La cigarette est souvent une béquille pour gérer des émotions indésirables ou quotidiennes ou une association avec des moments particuliers de la vie ( La pause café, l’apéritif…).

APPORT DE L’HYPNOSE

L’hypnose apparait comme une technique efficace dans la prise en charge de l’arrêt du tabac.

Le patient, longtemps immobilisé par cette dépendance, prend enfin sa décision. Il perçoit la cigarette comme inutile, étrangère ou comme un bourreau dont il est la victime.

La motivation du patient doit être avant tout personnelle. En effet, si le sujet est poussé à l’arrêt du tabac par son entourage familial ou professionnel, alors, l’échec est probable.

Comment l’hypnose agit-elle pour l’arrêt du tabac?

– L’hypnose peut vous aider à vous libérer de certains blocages inconscients qui vous empêchent d’arrêter de fumer (par exemple le fait d’associer la cigarette à la détente, à un anti-stress, à un moment de liberté).

– L’hypnose désactive également les ancrages physiques que vous faites avec la cigarette (par exemple avec l’alcool, le café, les soirées, les temps de pause ou d’attente etc.), le sevrage tabagique s’en trouve alors facilité.

EXERCICES AVANT L’ARRÊT DU TABAC

11401332_1608795786057162_3260551281870793182_n

* Voici un exercice que vous pouvez faire, par exemple une semaine avant de prendre RDV pour cesser de fumer.

Cela facilitera votre arrêt de la cigarette, en séparant l’intention positive qu’il y a de fumer (gestion de certaines émotions et comportements) de la substance en elle-même.

Prenez donc un petit carnet et :

1) Listez : Vos motivations et ce que vous allez gagner sans la cigarette.

2) Votre planning de cigarettes :

Pour chaque cigarette, notez :

– Le moment de la journée (l’heure)
– Votre état émotionnel : Je suis (colère, stress, joie, tristesse…)
– Les circonstances, le contexte ou le déclencheur…
– Le plaisir associé (sur une échelle de 1à 10)

Dans le même temps, vous allez réfléchir à d’autres comportements que vous allez pouvoir mettre en place après votre arrêt du tabac, face à ces émotions ( angoisse, peur, joie, colère…) et ces circonstances (café/clop, fin de repas, apéro, fête…) de la vie de tout les jours.

* Tabac et pleine conscience :

Fumer en pleine conscience, c’est abandonner le pilote automatique… Trouvez un endroit calme où vous isoler et où vous ne serez pas dérangé à l’extérieur. Respirez profondément par le ventre et relaxez-vous.

Le plus lentement possible allumez votre cigarette après l’avoir observée en détail, en vous concentrant sur tous les gestes, la flamme du briquet, l’extrémité rouge de votre cigarette, le contact du filtre sur vos lèvres, le goût dans la bouche, la fumée inhalée, en tirant doucement sur votre cigarette, qui réchauffe vos poumons jusqu’au mégot que vous allez écraser avec votre chaussure. Sentez le mégot sous votre pied puis fixez-le au sol et observez les moindres détails.

Répétez cet exercice autant que possible durant la période qui précède la date d’arrêt. A ce moment-là vous n’êtes plus assujetti à votre dépendance mais vous la regardez en face. C’est un bon début…

Si vous le sentez, fermez les yeux et essayez de vous souvenir le jour de votre première cigarette ; la saison, l’endroit, les personnes autour de vous, vos sensations, ….et quel a été l’élément psychologique qui vous a fait recommencer.

Vous pouvez ensuite faire ces exercices de pleine conscience mais en étant un peu plus « réaliste ». La fumée entre dans vos poumons et le goudron noirâtre et gluant se dépose sur vos bronches et les alvéoles pulmonaires ainsi que dans vos vaisseaux qui se bouchent lentement…

CONCLUSION

Même si on a bien souvent l’impression que l’hypnose c’est magique, il est nécessaire de ne pas attendre qu’elle fasse des « miracles », ou que le thérapeute sorte sa « baguette magique » et vous fasse oublier la cigarette.

En effet, l’hypnose est une aide, précieuse certes, mais juste une aide, vous devez vraiment avoir envie d’arrêter de fumer ! Vous ne devez pas attendre de l’hypnose qu’elle vous crée cette envie car, bien qu’elle puisse l’augmenter, vous avez votre libre arbitre.

En effet, avec l’hypnose, on retire les freins, les blocages et les divers ancrages que vous aviez vis à vis de la cigarette, la dépendance, la sensation de manque etc. cependant ce sera à vous et à vous seul, de refuser dans 6 mois, dans 10 ans, cette cigarette que l’on pourrait vous proposer.

En d’autres termes, vous avez peut-être l’impression aujourd’hui que fumer est « plus fort que vous », il s’agira ici de vous « libérer » de la cigarette.

Vous serez donc non-fumeur, vous aurez donc à nouveau le choix, votre libre arbitre, la possibilité d’arrêter de fumer définitivement, vous serez exactement, ou presque, comme un non-fumeur… mais comme tout non-fumeur vous aurez aussi la liberté de commencer à fumer !

On vous redonnera donc le choix, votre liberté… à vous de voir ce que vous souhaitez en faire par la suite.

Géraldine CHANAL
Psychologue – Psychothérapeute
Cabinet des Cottages
3 rue des Cottages 75018 Paris
Tel : 0786050087